Pourquoi créer Ouaga Côté Court ?

Le Burkina Faso est un pays de cinéma et Ouagadougou est une capitale pour le cinéma en Afrique, notamment à travers le FESPACO qui a fêté récemment ses 50 ans, mais aussi grâce à d’autres manifestations et initiatives autour du cinéma dans cette capitale culturelle de l’Afrique de l’Ouest.

Mais le Burkina Faso n’abrite aucun festival de court métrage à ce jour, alors que le court métrage n’est pas un art mineur en cinématographie.
C’est dans le but de combler ce manque et de donner une visibilité accrue au court métrage que Mme Irène Tassembédo et l’équipe qu’elle réunit autour d’elle ont décidé de créer le Festival International de Court Métrage intitulé « Ouaga Côté Court », dont la première édition aura lieu du 19 au 26 novembre 2022 dans la capitale du pays Ouagadougou.

Il n'y a que très peu d’espaces de diffusion pour les courts métrages sur le continent africain, alors qu’ailleurs dans le monde, des festivals de très grande qualité et de haute notoriété sont dédiés à cette forme de création cinématographique, à l’instar du Festival International du Court Métrage de Clermont-Ferrand, reconnu internationalement pour sa grande diversité et son esprit d’ouverture au monde.
Ouaga Côté Court ambitionne de devenir un festival de tout premier plan au niveau continental et global, dédié au court métrage dans toute sa diversité, accueillant des créateurs du monde entier et ouvrant une diffusion de leurs films sur le continent africain et au-delà.

Ouaga Côté Court se positionne en complémentarité du FESPACO et des autres festivals et évènements relatifs au cinéma existant au Burkina Faso, avec lesquels une collaboration active sera engagée pour capitaliser sur l’expérience des acteurs du cinéma dans ce pays.